Connecte-toi sur TBS Apply pour réserver ton séjour

Interview croisée des responsables des MSc de finance, audit et contrôle

Tout savoir sur ces beaux MSc avec :
• Diego Ravenda : International Financial Management and Control (Barcelone)
• Laurent Germain : Financial Technology and Markets (Paris).
• Regis Huc : Equity Research and Investment Management (Toulouse).

Quelles sont les matières principalement étudiées au sein du MSc Purchasing and Supply Chain Management ?

Regis Huc :
Analyse financière, marchés des capitaux et investissements à revenu fixe, dérivés et gestion des risques, gestion d’un portefeuille, stratégie d’investissement, finances entrepreneuriales… (la quasi-totalité du MSc consiste en des cours de finance, un petit peu d’économie et de l’éthique). Ce MSc prépare à une certification professionnelle qui prend 3 ans (et 3 examens), qui s’appelle le CFA (Chartered Financial Analyst). Nous faisons partie d’un programme de collaboration avec le CFA Institute qui organise l’examen (seulement une douzaine d’universités/écoles en France le sont).

Laurent Germain :
Finances de Marchés, IA et Finance, Finance quantitative, Machine learning et finance. (En outre beaucoup de matière se rapprochant du monde de la finance, afin d’en savoir plus, se renseigner sur le site de l’école.)

Diego Ravenda :
Management de comptabilité et contrôle, analyse des rapports à l’international, stratégie financière, audit et finance ( en outre comment subvenir à tous les besoins financiers de son entreprise.)

Quelles sont les compétences requises pour réussir dans ce MSc ?

A ce niveau là les 3 responsables sont unanimes, afin de réussir ces MSc, il n’y a pas de compétences particulières. Il faudra seulement montrer votre envie d’avancer dans ce domaine, d’apprendre.

Cela passera par la curiosité, le travail (constant) et surtout il faudra AIMER les chiffres et les analyser. Il faut comprendre que les métiers en finances sont très sélectifs, mais qu’ils offrent de très belles opportunités et de bonnes récompenses.

Quelles sont les compétences requises pour réussir dans ce MSc ?

Regis Huc :
Ce MSc (Equity Research and Investment Management) offre un large éventail de possibilités en finance, ce programme donnera un argument supplémentaire pour viser des jobs en finance d’entreprise, dans des institutions financières en général. Le ‘cœur’ visé sont les jobs d’analyste financier ou ceux en gestion d’actif/de portefeuille, tous les autres jobs en finance restent ouverts par la même occasion grâce à la grande diversité de ce MSc.

Laurent Germain :
Ce MSc (Financial Technology and Markets) offre des possibilités dans divers métier du domaine de la finance, dont Hedge funds , investment banking, fintech. Ce MSc plus spécialisé permettra une spécialisation dans le domaine des marchés et des outils financiers.

Diego Ravenda :
Le programme forme les étudiants à poursuivre une carrière fructueuse dans les services financiers, comptables ou de contrôle des grandes, moyennes et jeunes entreprises.  
Objectifs : Opérer au sein d’institutions financières, de cabinets d’audit et de conseil. Cela implique de préparer les étudiants à analyser des problèmes pratiques complexes, avec des techniques et des technologies d’analyse de données de pointe.

Anecdotes sur un élève ou sur un cours donné ?

Regis Huc :
Le MSc n’a pas encore démarré, c’est une nouvelle offre. Pas d’anciens du MSc mais j’ai des anciens des finances qui travaillent dans ce domaine et interviendront dans le MSc en tant qu’intervenants qualifiés. Vous serez donc les nouveaux testeurs de ce MSc, les cobayes !

Laurent Germain :
Des anciens élèvent de ce MSc se sont aujourd’hui retrouver dans de grosses structures, filiales… Certains dirigent des départements entiers dans les banques anglo-saxonnes ou françaises, cela montre donc le gage de qualité de ce MSc, et la conviction de ces élèves à vouloir avancer et progresser.

Diego Ravenda :
La raison principale de rejoindre ce MSc est la proximité avec les besoins réels des entreprises et les méthodes d’enseignement innovantes axées sur la pratique, y compris l’analyse de cas réels au sein de petites classes multiculturelles, permettent au maître de développer efficacement ses compétences professionnelles.