Perrine Pigou, étudiante M1 Programme Grande Ecole, en échange à México

Pourquoi cette université ?

Parce que j’étais attirée par la culture latine,et pour compléter mon expérience en Asie pour lors de mon stage aux Philippines. La ville offre une culture très riche, et j’avais eu de bons échos du Mexique de la part d’autres élèves.

 

Quelles ont été les démarches avant ton départ ? 

Alors pour le Mexique, il n’y a pas besoin de demander un visa car que tu restes en général moins de 6 mois. Sinon il faut s’inscrire sur le site d’Ariane, prendre une assurance et une responsabilité civile à l’étranger. 

A part ça, pour ce qui est des logements, c’est très simple à trouver. Nous avons eu le contact d’étudiants qui étaient partis avant nous et ils nous ont donné tous leurs bons plans. Et du coup, j’étais dans une colloc de 12 personnes de pays différents, c’était trop cool !

Et puis il faut acheter les billets d’avion, choisir les cours et c’est parti !

Est-ce que tu appréhendais avant le départ ? 

Je suis partie avec deux camarades donc c’est rassurant quand tu pars à l’autre bout du monde et donc non je n’avais pas vraiment d’appréhension. 

Comment s’est déroulée ton arrivée ? 

Quand je suis arrivée, mes collocs sont venus me chercher à l’aéroport et m’ont amenés jusqu’à chez nous donc j’étais tranquille. 

Quelles différences culturelles t’ont marquées ?

Les mexicains prennent tout à la légère, ils sont très libres, ils ne sont pas ponctuels par exemple. A côté de ça, ils sont très ouverts d’esprit et fêtards aussi (rires). Une autre différence importante, c’est la langue bien sûr. Les mexicains ne parlent pas très bien anglais mais ils sont très patients et pédagogues pour apprendre l’espagnol aux étrangers, ils aiment vraiment transmettre leur culture. 

Ça ressemble à quoi une journée type ? 

Quand j’ai cours je reste à Mexico, le matin je vais à la salle de sport du campus et après je vais me balader dans la ville parce qu’il fait trop beau. Un de mes spots préférés c’est le château de Chapultepec, pour y arriver tu montes une côte en traversant une forêt et en haut tu as une vue magnifique sur toute la ville. Comme la ville est très polluée, ça fait du bien de retrouver un petit coin de nature où l’air est plus sain. 

C’est comment la vie à Mexico ? 

Mexico est une ville spéciale, c’est une ville du sud où tu vois vraiment les inégalités. Il y a certains quartiers où tu ne vas pas, la ville est immense et il vaut mieux se concentrer sur les 8/9 quartiers « occidentaux » plus adaptés aux touristes où il y a beaucoup de choses à faire. Il y a notamment des « Champs Elysées » avec toutes les marques de luxe. J’aimais bien aller dans le quartier plutôt hipster avec plein de petites boutiques. Sinon il y a énormément de musées, de ruines à visiter, des concerts/opéras ou pièces de théâtre. J’ai vu aussi des combats de guérilleros, une sorte de catch mexicain, il y a vraiment beaucoup de choses à voir et à faire.

Pour les soirées, il y a beaucoup de choix aussi, les mexicains adorent la techno et pour ceux qui n’aiment pas il y a aussi des lives de musique mexicaine plus traditionnelle. 

Concernant l’insécurité, tu peux nous donner ton ressenti ? 

J’ai entendu quelques histoires autour de moi mais je n’ai jamais eu de souci personnellement, sûrement parce que je sortais souvent avec mes collocs mexicains. Souvent les problèmes concernent des étrangers qui se baladent seuls mais si tu es accompagné ou avec des locaux aucun souci. En fait, je me sentais plus en sécurité à Mexico qu’à Paris parce que les gens sont conscients qu’il y a de l’insécurité donc les gens sont très prévenants et bienveillants et au final tu te sens assez en sécurite. D’ailleurs par exemple dans le métro, il y a des rames entières réservées aux femmes donc tu ne te poses même pas la question de si on va t’embêter. Et sinon on rentrait beaucoup en taxi le soir, c’est pas cher du tout et t’es tranquille. Franchement, je ne trouve pas que la sécurité soit une raison pour ne pas partir au Mexique, tout le monde me mettait en garde avant mon départ et finalement il ne m’est rien arrivée.

Que peux-tu nous dire de ton UP ? Des cours ? 

Le campus est super bien placé, en plein centre d’un quartier très sympa avec des parcs autour et pas mal de boutiques. Le campus en lui-même est très grand avec des fontaines, des terrains, salles de sport, piscine, bibliothèque, etc. En fait, c’est un campus à l’américaine mais en plein centre de Mexico donc c’est top. Il y a aussi un service dédié aux Erasmus avec quelqu’un que l’on peut contacter à tout moment si besoin.

Pour les cours on avait beaucoup de choix et on s’est arrangés pour mettre nos cours du lundi au mercredi et pouvoir faire d’autres choses le reste de la semaine. Et d’ailleurs, quand tu arrives tu peux changer de cours si tu veux, tu peux tester 3 cours et choisir d’autres matières ensuite qui t’intéressent plus. Moi j’ai choisi des cours en RSE, international business, interculturels. Les cours sont très vivants, le prof se mélange aux élèves et interagit beaucoup avec nous. Au début c’était difficile à cause du niveau d’espagnol mais on a beaucoup progressé. 

D’ailleurs c’étaient des cours du soir de 19h à 22h. Dans le système éducatif mexicain, tu fais des études jusqu’à la licence et ensuite tu commences à travailler. Quand tu as plusieurs années d’expériences, tu reprends en master à côté de ton travail, donc ce sont des cours du soir. 

La vie étudiante a-t-elle été à la hauteur de tes attentes? 

La vie étudiante en UP n’a rien à voir avec ce que l’on a connu sur le campus de Toulouse, il y a évidemment moins d’assos et d’évènements organisés. Ma vie étudiante se faisait plutôt en dehors du campus, avec mes collocs ou d’autres étudiants de l’école. 

As-tu pu voyager pendant ton échange ? 

Il y a beaucoup de choses à voir autour de Mexico : cascades, lacs, montagnes, volcans etc, donc c’est très sympa pour voyager sur un week-end. 

En fait j’avais prévu de faire un roadtrip à la fin des cours mais comme je ne suis pas restée à cause du coronavirus je n’ai pas pu y aller. Je suis allée deux fois dans le Yucatan sur la côte Est, mes collocs mexicains m’ont en plus permis de découvrir des spots pas très connus. Et puis je suis allée sur la côte Ouest aussi et l’ambiance est vraiment différente, c’est vraiment des grandes plages, du surf, et moins touristique.

Ce que t’as le plus et le moins aimé ? 

J’ai moins aimé la vie étudiante au sein de l’école car beaucoup moins développée qu’à Toulouse et l’intégration n’avait rien à voir avec ce que l’on connait en France mais à côté de ça tu as la possibilité de rencontrer de nouvelles personnes en dehors de l’école, chose pas si évidente sur les campus français.

Pour le plus, je dirais la mentalité mexicaine parce que je les ai trouvés très fun, ils veulent te faire découvrir plein de choses, ils sont très accueillants et c’est un gros plus d’être bien accueilli quand tu pars à l’étranger. 

Un mot pour conclure ? 

Ce que j’ai retenu de ce voyage c’est qu’il faut que je retourne au Mexique, j’espère pour mon deuxième stage de césure.